Mére épuisée

Cela fait bien trop longtemps que je ne vous avez pas parlé de livre. Il faut dire que depuis la naissance de ma princesse je n’en avais pas lu …. jusqu’au week-end dernier.
Un livre m’a interpellé il y a peu, on a pu en entendre parler à l’émission des Maternelles et au Magazine de la santé sur France 5. Il s’agit de Mére épuisée de Stéphanie Allenou. Le titre m’a un peu parlé, au moment où j’en ai entendu parler je me sentais fatiguée, épuisée. Depuis, je vous rassure, cela va mieux et mon cas n’étais pas aussi difficile que celui de l’auteur.
L’épuisement, aussi appelé burn out maternel est dans notre sociéte, un sujet malheureusement encore tabou. En effet, autant pendant la grossesse, la société idéolatre la future maman … autant une fois que bébé est né, on y prête plus attention et elle se doit d’être heureuse.
Stéphanie Allenou, est passée par là, maman d’une petite fille puis de deux petits garçons  (des jumeaux), elle a sombrée, au point de ne plus avoir envie de rien et pourtant elle aime ses enfants plus que tout.
Elle a écrit ce livre :
« – pour les méres, pour qu’elles sachent que des amies vont mal, qu’elles se sentent moins seules, qu’elles anticipent et se protégent, qu’elles réagissent, qu’elles s’en sortent, …
– pour les péres, pour qu’ils comprennent, pour qu’ils soient à l’écoute de leur femme, pour qu’ils ne fuient pas, pour qu’ils s’engagent, …
– mais aussi pour les grands-méres, les grands-péres, les fréres, les soeurs, les amies, pour qu’ils acceptent que l’autre puisse vivre des choses différentes, pour qu’ils fassent attention à celle qui souffre, pour qu’ils évitent de juger et de condamner, …
– également pour ceux qui travaillent auprés des méres, pour qu’ils se posent des questions …
– pour tous, pour que nous soyons attentifs à ce qu’on dit… et ne dit pas, à ce qu’on fait … et ne fait pas, pour que nous nous demandions ce que signifie être une mére aujourd’hui,… »
Et je rajouterai qu’en tant que mére, on a envie d’être une maman la plus parfaite possible. N’avez vous jamais remarqué que lorsque l’on rencontre les gens, ils ont toujours tendance à pointer du doigt là où ça cloche, mais rarement à vous complimenter sur l’épanouissement de votre enfant. Alors quand une maman se donne au maximum, et qu’elle reçoit des critiques, il est normal qu’au bout d’un moment son moral flanche et si en plus elle n’a personne pour se confier, … elle peut trés vite déprimer.
Il est vrai qu’avant d’être enceinte, je n’avais pas conscience de ce coté obscur, de ces non-dits (un peu comme dans le sketch de Florence Foresti) et je pense qu’aujourd’hui je suis et serai différente face à une nouvelle maman, du moins je l’espére.
Publicités

2 réflexions sur “Mére épuisée

  1. Je suis complètement d'accord avec toi !Il y a des choses dont on ne se rend compte que quand on passe par là… Que ce soit une fois que bébé est là, mais aussi pendant la grossesse… qui n'est pas toujours évidente…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s